blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  prĂ©sidĂ© par le pape GrĂ©goire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel PalĂ©ologue, empereur de Byzance, les membres du clergĂ© grec  ainsi que 500 Ă©vĂŞques, 60 abbĂ©s (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainĂ©, fut prĂ©nommĂ© Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Dernières publications

Arborosa n°44


Arborosa Hors Série : « L’Eglise St Jean Baptiste de L’Arbresle »


Arborosa Hors Série : « La vigne et le vin …au pays de l’Arbresle »


La bataille du pays L’Arbresle


Les circuits d’Arborosa : « L’Arbresle : les pierres nous racontent »


Le Clos Landar

Le Clos Landar est une propriété sise dans la ville de l’Arbresle, sur le flanc de la colline des Collonges, dominant la RN 89, à moins de 500 m de la mairie et du centre ville : une petite allée d’arbres y conduit, à partir de l’avenue André Lassagne.

 

Elle est constituée d’une grande maison de maître, du début du XIX°siècle ; devant cette demeure, un parc d’agrément, arboré et équipé de divers bancs de pierre et tables, une fausse grotte, etc. La maison comporte un rez-de-jardin et deux étages.

A l’arrière de cette maison, une grande cour d’environ 30 m sur 20 m, cernée d’anciens bâtiments agricoles, et des logements de fermiers. Au-delà de ces communs, un petit pré. L’ensemble de la propriété est d’une surface de près de 6000 m². Son nom est celui de la famille Landar qui y habitat à partir de 1824. C’était une grande famille lyonnaise qui compta dans ses membres le trésorier de la ville de Lyon (1820), un conseiller à la Cour royale de Lyon, un chevalier de l’0rdre Royal de la Légion d’Honneur qui était aussi adjoint au maire.

En fait la propriété existait déjà au XIIIème siècle. Grâce à des recherches de Maryannick Lavigne, en charge du Pré-inventaire, nous savons que « Reconnaissance de Guillaume Ruilly chevalier par laquelle il confesse avoir reçu et tenir en fief avec homage la maison appelée de la Cologne sise dans la paroisse de l'Arbresle avec ses dépendances, terres, possessions, rentes, servis, chasses, garennes que ledit Ruilly possède entre le chemin qui dessend de Tarare a Dorieu d'une part, la Brovene d'autre. [...] Sauf 42 pies de terre arable que le dit Ruilly tient du fief de l'abbé de l'Ile-Barbe situées soubz la maison de la Cologne entre la Brovene et le chemin de l'Arbresle à Sambel[...] fait l'an 1287 et scellé ».

Cologne ou Collonges

Les minutes notariales sont toujours très précieuses. Merci aux archives départementales de pouvoir les dépouiller et d’en extraire la substantifique moelle.

 <  Le « Domaine des Collonges » au début du XX° siècle –

Carte postale envoyée à un ami sur le front pendant la guerre de 14-18 par le docteur Lalande ; la croix au 1er étage indique la fenêtre de maître Philippe.

En remontant le temps jusqu’à l’Ancien Régime, ces Messieurs les Notaires ont laissé leurs traces dans la ville. Maître Dominique Raymond, successeur d...



Retrouvez cet article et bien d'autres dans Arborosa Numéro 14

La publication est en vente.

Pour l'acheter, remplissez le bon de commande