blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  prĂ©sidĂ© par le pape GrĂ©goire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel PalĂ©ologue, empereur de Byzance, les membres du clergĂ© grec  ainsi que 500 Ă©vĂŞques, 60 abbĂ©s (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainĂ©, fut prĂ©nommĂ© Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Dernières publications

Arborosa n°45


Arborosa n°44


Arborosa Hors Série : « L’Eglise St Jean Baptiste de L’Arbresle »


Arborosa Hors Série : « La vigne et le vin …au pays de l’Arbresle »


La bataille du pays L’Arbresle


Pierre-Marie DURAND

Pierre-Marie Durand avait pour père un autre Pierre-Marie Durand (né le 7/11/1821 à Bully, décédé le 2/7/1871 à l’Arbresle), originaire de Bully où les Durand, nombreux, ont laissé plusieurs constructions (cf. Jean Mirio dans « Bully et son histoire »). On rencontre également plusieurs tombes à ce nom au cimetière de Bully. En 1861, ce père était huissier à l' Arbresle. Pierre-Marie Durand (le fils) naquit donc à l' Arbresle le 22 août 1861.

Sa mère, veuve depuis 1871, se remaria avec Etienne Antoine Laval (contrat du 27 décembre 1877, sous le régime de la séparation de biens). Elle acquit personnellement en trois lots en 1878 et 1881 ce qui est aujourd'hui le Clos de la Jarretière, limité par la nouvelle et l'ancienne route de l'Arbresle à Éveux.

 Elle y fit construire presque aussitôt les bâtiments actuels qu'elle habita avec son époux et ses deux fils durant leur jeune âge. En 1889, elle fait donation de cette propriété à ses deux fils.

Il est intéressant de reproduire ici l’intégralité de l’acte de donation qui précise bien les origines de la propriété :

 Étude de Me FABRE, notaire à Lyon, 10 rue de la République concernant la donation-partage Laval Durand du 16/2/1889.

 Madame Marie-Pierrette Durand, veuve en premières noces de Pierre-Marie Durand, huissier et épouse en deuxièmes noces de monsieur Etienne Antoine Laval, propriétaire et maire d'Éveux (contrat de mariage en séparation de biens chez Me Depardon, notaire à Ste Foy-les-Lyon en date du 27/12/1877 ) donne :

1) à Pierre-Marie, licencié en droit, principal clerc d'avoué, 6 rue de la Gerbe à Lyon

2) à Louis Barthélemy, aspirant de marine de 1ère classe, actuellement embarqué à bord de l'aviso-torpilleur "La Flèche" de l'escadre d'évolution de la Méditerranée, domicilié à Éveux, résidant de fait à Toulon. 

Désignation des biens : une belle propriété bourgeoise, située à Éveux, lieu des Rosiers comprenant maison de maître, bâtiments pour ferme, pièce d'eau, cour, terrasse, jardin anglais et potager, vigne et pré de la contenance approximative d'un hectare, la dite propriété faisant un îlot entouré de trois côtés par le vieux et le nouveau chemin de l'Arbresle à Éveux.

Origine de la propriété :

1 - Madame Laval en a acquis une partie de Mlle Marie Annie Roux propriétaire à Éveux, suiv...



Retrouvez cet article et bien d'autres dans Arborosa Numéro 1

La publication est en vente.

Pour l'acheter, remplissez le bon de commande